ALPA
Protection de la création audiovisuelle depuis 1985

Actualités

Selon l’Unesco, la culture pèse 2 250 milliards de dollars dans le monde

Selon l’Unesco, la culture pèse 2 250 milliards de dollars dans le monde

Avec des recettes d’un montant de 2 250 milliards de dollars, les secteurs culturels et créatifs (livre, jeux vidéo, musique, cinéma, journaux et magazines, spectacle vivant, télévision, arts visuels, architecture) représentent 3% du PIB mondial et emploient 29,5 millions de personnes (soit 1% de la population active mondiale). Ces chiffres sont issue de la nouvelle étude réalisée par EY et publiée conjointement par la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (CISAC) et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) au siège de l’UNESCO à Paris (France). « Les secteurs culturels et créatifs sont un moteur essentiel des économies des pays développés et en développement et font partie des secteurs qui connaissent la croissance la plus rapide ». L’étude, première du genre au niveau mondial, conclut que pour bénéficier pleinement du potentiel économique des industries culturelles, les créateurs doivent être équitablement rémunérés pour l’utilisation de leurs œuvres créatives, et ce afin qu’ils puissent continuer de contribuer à la culture et à l’économie. En ce qui concerne l’économie numérique plus particulièrement, les décideurs politiques doivent prêter attention à la question du transfert de la valeur qui favorise actuellement les intermédiaires techniques, afin de garantir que les auteurs et les secteurs culturels et créatifs soient rémunérés à leur juste valeur pour l’exploitation de leurs œuvres. Jean Michel Jarre, prédisent de la CISAC, considère que « Ce premier panorama mondial de l’économie de la culture et de la création montre que les créateurs du monde entier, dans tous les domaines artistiques, contribuent fortement à l’économie mondiale, tant en termes de revenus que d’emplois. Les créateurs doivent être en mesure de travailler dans un environnement qui protège leurs droits économiques et moraux afin de pouvoir poursuivre leur activité créative. Nous espérons que cette étude agira comme un révélateur pour les décideurs du monde entier : protéger les créateurs, c’est protéger l’économie. Nos secteurs culturels et créatifs contribuent à construire des économies durables, créent des emplois au niveau local, génèrent des revenus et des impôts, et permettent à des millions de personnes, en majorité des jeunes, de vivre de leur talent créatif ». En 2013, le CNC avait, lui même, publié une étude sur le poids économique du secteur cinématographique et audiovisuel sur le territoire français estimant que ces derniers représentaient 0,8% du PIB français et généraient plus de 340 000 emplois, soit autant que l’industrie automobile. Source: Communiqué de presse de la CISAC Photo: ©Gaumont Distribution – Tournage « Belle et Sébastien : l’aventure continue » réalisé par Christian...

Lire la suite

Lancement du comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne

Lancement du comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne

Dans le cadre du plan de lutte contre le piratage des œuvres sur Internet annoncé en Conseil des Ministres le 11 mars 2015, Fleur Pellerin, Ministre de la Culture et de la Communication, et Michel Sapin, Ministre des Finances, ont réuni le 10 septembre 2015 les acteurs du comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne, lançant ainsi la deuxième phase son plan de lutte contre le piratage commercial. Cette action s’inscrit dans le cadre des mesures d’assèchement des ressources financières des sites spécialisés dans la contrefaçon d’œuvres en ligne. Le 23 mars 2015, l’ensemble des professionnels de la publicité, les annonceurs, aux côtés des ayants droits ont signé conjointement la charte des bonnes pratiques dans la publicité en ligne pour le respect du droit d’auteur et des droits voisins, affirmant ainsi leur attachement à la propriété intellectuelle et artistique. La création de ce comité de suivi des bonnes pratiques du paiement en ligne constitue le second pilier des mesures d’assèchement des ressources financières des sites dédiés à des activités illicites. Le comité réunira les différents acteurs du paiement en ligne et les ayant droits dans un travail collaboratif permettant le partage les meilleurs pratiques pour lutter contre les activités illicites, reposant sur la mise en ligne d’œuvres sans respect des droits des créateurs et artistes. Les participants sont : l’AFMM, la FBF, le GESTE, le GIE Cartes bancaires, Mastercard, Paypal, Visa Europe. Les organismes représentant les ayants droit sont : l’ADAGP, l’ALPA, le SNE, le SELL, le SNJV, la SACEM, la SCPP et la SPPF. Source : Communiqué de presse du Ministère de la Culture Photo: Ministère de la Culture  /...

Lire la suite

Le créateur de Wawa-Mania condamné à plus de 15 millions d’euros de dommages et intérêts.

Le créateur de Wawa-Mania condamné à plus de 15 millions d’euros de dommages et intérêts.

Le Tribunal correctionnel de Paris a condamné le 2 juillet 2015 le créateur et administrateur du site « Wawa-Mania » à verser 15.6 millions d’euros de dommages et intérêts. Celui-ci a déjà été condamné dans le cadre du volet pénal, le 2 avril 2015, à un an de prison ferme et 20 000 euros d’amende. Le site « Wawa-Mania » mettait à disposition du public des liens permettant de télécharger illégalement des œuvres protégées par le droit d’auteur et les droits voisins : films, séries TV, jeux, logiciels et musique. En 2009, plus  de 3600 œuvres cinématographiques et audiovisuelles ont été répertorié sur l’intégralité du site. Les enquêtes menées au sein de l’ALPA ont pu démontré que l’existence d’espaces publicitaires permettait à l’administrateur du site de tirer profit de son activité illicite. Le créateur du site « Wawa-Mania »  est en fuite à l’étranger depuis...

Lire la suite